jeudi 19 août 2010

5 astuces pour conserver les secrets d'entreprise

(c) Schmierer - Wikicommons
Apple, une des sociétés les plus paranoïaques en matière de sécurité, ne semble pas avoir trouvé de méthodes fiables pour protéger ses secrets. Après l’oubli  « accidentel » dans un bar d’un iPhone 4 avant sa sortie, un de ses salariés vient d’être inculpé, entre autres, pour corruption et violation du secret industriel. 

Responsable de l’approvisionnement, Paul Shin Devine,  est en effet accusé par le FBI d’avoir transmis à six groupes industriels chinois et coréens des informations confidentielles sur l’iPod et l’iPhone, afin de les aider à décrocher des contrats avec la firme à la pomme. 

Pendant 4 ans, ce salarié indélicat aurait touché quelques 780.000 euros de pots de vin. Cette taupe, Ce ver dans l'apple, a été débusqué grâce à des courriers électroniques envoyés depuis son ordinateur professionnel. Pas très rusé au demeurant.


L'histoire est très significative, car le plus souvent les fuites de données sensibles sont le fait de l'intérieur de l'entreprise, non de l'extérieur.


Pour éviter la déconvenue d’Apple, 5 précautions peuvent être envisagées : 


  1. limiter le nombre de salariés susceptibles d’être en contact avec des informations sensibles en segmentant les informations détenues par chaque employé/service ainsi qu’en instaurant un accès sécurisé aux données confidentielles (codes, filtres, cryptage des disques durs et des mémoires virtuelles, impossibilité de copier des dossiers/fichiers, autorisation d’accès…). ATTENTION aux ordinateurs portables, clés USB et autres disque durs portables.
  2. prévoir une rémunération attractive des salariés sensibles afin de limiter toute tentation pécuniaire. 
  3. insérer des clauses de confidentialité drastiques dans les contrats de travail des salariés ainsi que dans tous les contrats de prestataires, fournisseurs, partenaires… 
  4. mettre en place un système de sécurisation et de surveillance des salariés et prestataires (emails, déplacements…) sous réserve de ne pas porter atteinte à leur vie privée et à leurs libertés. 
  5. instaurer une communication régulière au sein de l’entreprise sur l’importance du secret pour ses activités et les moyens d’en assurer la protection 
    Ces moyens préventifs sont efficaces et réussissent à bon nombre de sociétés. La plus célèbre est Coca-Cola : sa formule reste secrète depuis 1892. 


    Apple, quant à elle, ne semble pas avoir trouvé le bon équilibre notamment en termes de rémunération attractive : l’appât du gain semble en effet avoir été le principal moteur de Paul Shin Devine. 

    Cet investissement salarial n’aurait pas dû être sous-estimé. Avec 3,235 milliards de dollars de bénéfices au mois de juillet dernier, en hausse de 78%,  la question ne devrait pas ou plus se poser…


    Pour les entreprises plus petites non plus du reste.


    Un dernier conseil. Aucun système de prévention est infaillible, et leur solidité décroit fortement avec le temps et l'évolution des technologies.


    Alors n'oubliez pas de réviser et de mettre régulièrement à jour votre système de prévention des fuites.  

    0 commentaires:

    Publier un commentaire