lundi 26 juillet 2010

La nouvelle frontière : la bio-informatique.


C'est l'été. Pour nombre d'entre vous, été rime avec repos, temps libre, vacances.... Cette époque est particulièrement propice à la réflexion.

Pour ne pas laisser vide ce moment de vacances, je vous proposerai jusqu'en septembre quelques pistes de réflexion sur les grandes évolutions des sciences et technologies et sur leur impact social et, par conséquent, juridique.

Commençons par la bio-informatique.

La bio-informatique, c'est quoi ?

C'est probablement l'un des champs de recherche les plus radicalement révolutionnaires de notre époque et de l'avenir. Il s'agit de la convergence de la biologie moléculaire et de l'informatique. Autrement dit de la rencontre du vivant avec l'électronique et les mathématiques.
Pour une introduction plus avancée sur la question, je vous recommande de regarder cette vidéo (en anglais) de Andrew Hessel

Evidemment les enjeux juridiques de ces évolutions scientifiques sont monumentales. Il ne s'agit pas moins que de reconsidérer la définition même du vivant et de l'inerte, de ce qu'est un bien et de ce qu'est une personne.

En d'autres termes, schématiquement : un cyborg doit-il avoir une personnalité juridique ?

Je suis certain que Philip K. Dick aurait apprécié cette question. Il avait déjà commencé d'y répondre dans Do Androids Dream of Electric Sheep?, nouvelle dont est tiré le magnifique Blade Runner, de Ridley Scott.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

0 commentaires:

Publier un commentaire