samedi 1 mai 2010

Solidaire microcrédit

Les associations sans but lucratif et les fondations habilitées pourraient bientôt pouvoir faire appel à des ressources empruntées auprès de personnes physiques pour financer les microcrédits. 

L’Assemblée Nationale a en effet adopté, le 27 avril dernier, le projet de loi sur le crédit à la consommation contenant des dispositions relatives à ces prêts d’un montant maximum de 10 000 € destinés aux très petites entreprises (TPE) de moins de 3 salariés et aux personnes en insertion professionnelle .



Les prêts consentis par les personnes physiques seront, selon le projet, non rémunérés et ne pourront pas être  inférieurs à une durée de deux ans. Tout un chacun pourra donc participer à la création de TPE et favoriser l’insertion professionnelle d’autres individus. 

Les modalités de cet emprunt ne sont pas encore précisées mais il constitue une orientation nouvelle, l’émergence d’une économie solidaire dans laquelle les citoyens auront un rôle déterminant ainsi que les associations habilitées. 

Elles ne sont pour le moment que trois: 

Mais leur nombre devrait s’accroitre dans les prochains mois avec l’essor de l’auto-entreprenariat (post du 21/04/2010) et l’entrée en vigueur annoncée de l’EIRL (post du 15/04/2010). Un bel avenir pour ce microcrédit qui pourrait avoir des macroconséquences. 

Et vous, serez-vous partie prenante à cette néo-économie? Voudriez-vous monter une association de microcrédit? Ou être l’un de ses préteurs solidaires ? Vous avez le temps d'y réfléchir: le texte devrait être soumis à une deuxième lecture du Sénat à la fin du mois de Mai.

http://2doc.net/trr7a

0 commentaires:

Publier un commentaire