mardi 18 mai 2010

Ne vous répandez pas en appel au boycott de BP!

Depuis quelques jours, un groupe, formé sur le réseau social Facebook, appelle à boycotter les stations ainsi que les diverses marques du groupe British Petroleum alias BP. Plus de 25.000 personnes, à ce jour, y ont adhéré. 

Le drame qui se joue en Louisiane est, certes, une catastrophe écologique sans commune mesure : un accident de plateforme critiquable bien sûr, des comportements condamnables évidemment, une société fautive, BP, qui devra payer, assurément. 

Il ne peut cependant pas donner lieu à des appels au boycott des produits/services BP. Un tel appel si vous y participiez pourrait engager votre responsabilité civile ainsi que nous en avions fait état dans notre post du 23/03/2010. 

Le simple fait d’appeler les consommateurs à se détourner des produits/services d’un opérateur démontre en effet un désir de nuire indubitable, dont les conséquences en matière de dommages et intérêts varient en fonction de la durée de mise en ligne et de la fréquentation du site. 

En outre, un tel appel pourrait être poursuivi pour dénigrement des produits et services ou encore diffamation envers la compagnie BP. Un tribut lourd pour une boulette verbale aisément contournable.

Les internautes peuvent faire usage de leur liberté d’expression: en démocratie, tout est question d’équilibre et de dosage: l'appel au boycott est trop radical.

Critiquez donc mais à bon escient, objectivement en appelant plutôt à stopper l’extraction sous-marine par exemple ou à trouver des substituts au pétrole mais aussi à rationnaliser notre consommation énergétique, à... A vous de continuer!

0 commentaires:

Publier un commentaire