mercredi 5 mai 2010

Des logos persona non grata

Tous les logos, dessins ou encore références publicitaires seront désormais bannis des paquets de cigarettes australiens, et ce, dès 2012. 

L’Australie a en effet décidé de prendre les fabricants de cigarette à la gorge en leur interdisant d’utiliser tout élément suggestif ou subjectif sur leurs emballages. Seuls la marque, les messages de préventions ainsi que les images dissuasives seront donc autorisés. 

L'Imperial Tobacco Australia, représentante du secteur, a déjà annoncé qu’elle allait attaquer la décision du gouvernement australien.  

La France est encore loin de cette politique incisive : même si elle a passé un cap important en obligeant les fabricants à afficher à partir d’avril 2011 des images dissuasives sur 40% de la surface du paquet. 

La lutte contre le tabac ne permet cependant pas tout, ainsi qu’a pu le constater l’Association Droits des non-fumeurs (DNF) dont la campagne choc de février sur la prévention du tabac ne sera pas diffusée. 

Accusée de faire un parallèle discutable entre cigarette et soumission sexuelle (voire pédophilie), elle avait déclenchée l’ire de Nadine Morano, Secrétaire d'Etat à la famille et de l’Autorité de régulation de la publicité qui avaient réclamé l’interdiction de sa diffusion. 

La cigarette est décidemment un sujet brûlant, ambivalent, à la fois de santé publique comme commerciale selon le prisme utlisé. 

Reste que, chaque année, 5 millions de morts sont liées au tabac quand 100 milliards de cigarettes sont fumées. A votre avis, quelle est la priorité? 

0 commentaires:

Publier un commentaire