vendredi 3 septembre 2010

Comment « Houellebecq » à ses détracteurs…

La sortie prochaine du roman de Michel Houellebecq, La carte et le territoire, a déclenché, comme à son habitude, des remous littéraires et journalistiques, le contraire eut été décevant. 

L’auteur sulfureux des Particules Elémentaires et de la Possibilité d’une île s’est cette fois illustré en reproduisant dans son livre des passages entiers de l’encyclopédie Wikipédia. Ce qui est tout à fait autorisé dans le principe. 

L’ensemble des articles est en effet soumis au régime des Creative Commons,  permettant la reproduction de leur contenu sous certaines réserves, que M.Houellebecq n’a, vous vous en doutez, pas respectées.

Selon les conditions d'utilisation de Wikipedia, l’utilisation du contenu de l’encyclopédie contributive est autorisée sur un site web ou sur un support papier à condition de : 
  •  mentionner ses auteurs ; les principaux auteurs doivent être mentionnés, cela peut être fait en annexe, ou en pied de page sur des textes avec peu d'auteurs ; 
  • donner l'URL de l'article si cela est nécessaire pour obtenir la liste complète des auteurs. 
  • mentionner le fait que le texte réutilisé est sous CC-BY-SA et reproduire le texte de celle-ci en entier dans votre publication (en annexe par exemple). 
Faute d’avoir respecté ces prescriptions, Michel Houellebecq pourrait être poursuivi pour contrefaçon par un des contributeurs des articles reproduits. Reste à savoir si les auteurs des articles sur la mouche domestique ou sur Beauvais pourront rapporter la preuve de l’originalité de leur « œuvre » et de la titularité de leurs droits. Une entreprise complexe au résultat plus qu’incertain.

Est-ce à dire qu’en pillant Wikipedia, Houellebecq savait déjà qu’il pourrait clouer le bec de ses détracteurs? Manière de se jouer de la critique? Bravade, défi, oubli? Aucun des trois mon capitaine. Houellebecq avec son roman annonce même la couleur, carte en poche, il connaît le territoire hostile de la critique, et vogue en pays littéraire, trublion qui laisse tout sauf indifférent. 

Qu’en pensez-vous ?

0 commentaires:

Publier un commentaire