jeudi 24 juin 2010

Libres comme des images ?

Et si cette nouvelle expression supplantait le "sage comme une image"?

Le Studio Harcourt, célèbre pour ses portraits de personnalités en noir et blanc, a en effet mis en ligne sur Wikimedia Commons une partie de sa collection sous licence libre Creative Commons « By » ou Attribution. 

Sous la seule réserve d’indiquer le nom de la source, Studio Harcourt, les utilisateurs pourront désormais reprendre librement et sans limite ses clichés, et ce, même pour un usage commercial. 

Le Studio est ainsi la première entité privée à faire le pari de la licence libre et de l’ouverture au web, se plaçant dans le sillage d'acteurs publics comme les Archives fédérales allemandes ou encore le Brooklin Museum, mais aussi le Troppenmuseum, qui ont fait don de plus de 200.000 photographies. 

Cette ouverture sur le web tend à reconnaître une situation existante : la reprise d’images par des internautes et des organes de presse. En les rendant accessible directement, le Studio Harcourt et les autres donateurs s’assurent l’indication de leur nom comme source. 

Une initiative à saluer qui montre la progressive reconnaissance de l’intérêt des licences libres par les titulaires de droits. Dans ce mouvement, notons la discrète création en avril dernier d’une licence gouvernementale : la licence IP (pour Information Publique) qui permet de réutiliser librement les informations publiques du Ministère de la Justice et des Libertés. Un logo qui reste très proche de celui des Creative commons.

Serait-ce les prémices d’un changement de mentalité ? Est-il souhaitable? Qu’en pensez-vous?

0 commentaires:

Publier un commentaire