mardi 20 avril 2010

Des nuages finalement terre à terre

Google n’en finit pas de se diversifier. Après Gmail, Blogger, Buzz, voici sa dernière invention: Google Cloud Print.

Ce nouveau service a pour objectif de remplacer les pilotes locaux des imprimantes par un service en ligne accessible depuis le terminal de n’importe quelle imprimante dans le monde. 
A l’état de projet pour le moment, Google Cloud Print serait une nouvelle fonctionnalité de la dématérialisation de l’informatique (ou Cloud Computing), ces serveurs répartis dans le monde entier et liés par un réseau pour stocker des données. 

Ce concept permet une mutualisation des coûts et une évolutivité globale des services proposés aux utilisateurs qui n’ont pas à en gérer les infrastructures techniques, évaporées dans les nuages de l'Internet. 

Cependant, se pose la question plus terre à terre des risques liés à cette externalisation des serveurs: 
  • perte des données stockées, 
  • détournement/interception des données et à leurs conséquences, 
  • panne de serveurs, 
  • coupure du réseau les rendant inaccessibles 
  • mais encore les conséquences environnementales dénoncées par Greenpeace (post du 7/04/2010)... 
Comment y faire face? L'assurance de ces risques semble être une nécessité voire une priorité, sans laquelle cette toute jeune construction pourrait ne pas développer toutes les fonctionnalités qui font son intérêt.

0 commentaires:

Publier un commentaire