dimanche 28 février 2010

Capitale verte de l’Europe 2010 : « And the winner is… »

Le prix de la Capitale verte de l’Europe a été décerné le 23 février dernier. Stockholm est la première lauréate de ce nouveau prix qui tend à promouvoir les capitales engagées dans des projets ambitieux pour la sauvegarde et le respect de l’environnement en milieu urbain.

Stockholm a été récompensée pour la prise en compte des aspects environnementaux dans le budget de la ville, leur planification et leur suivi sur le long terme. La capitale suédoise a ainsi décidé de supprimer d’ici 2050 le recours aux énergies fossiles. Elle a aussi investi massivement dans le cadre de vie de ses habitants en multipliant les espaces verts aménagés et en utilisant un recyclage intégré permettant un taux de recyclage élevé des déchets. Mais elle a surtout réduit de 25% les émissions de Co2 par habitant depuis 1990, en instituant un péage urbain et en augmentant les transports publics.

Pour l’année 2011, le prix a d’ors et déjà été attribué à Hambourg pour son programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre et des dépenses énergétiques. La capitale allemande a en effet introduit une évaluation des performances des bâtiments publics qui a abouti au remplacement des lampes et chaudières par des sytèmes plus économes en énergie.

Ainsi, depuis 1990, les émissions de Co2 ont été réduites de 15% représentant une économie annuelle de 46 000 MWh, soit la consommation de 23 000 foyers. Sa stratégie de communication a par ailleurs été saluée, en particulier son « train d’idées » dans lequel d’autres villes posséderaient leur wagon pour promouvoir leurs idées vertes, leurs réussites et projets.

Ces deux capitales peuvent maintenant servir de modèles et inspirer les capitales de l’Europe et du monde entier.

Qui sera la prochaine gagnante? Le dépôt des candidatures pour le prix 2012 débutera en septembre 2010.

Paris a-t-elle ses chances ?

http://2doc.net/oiqem

http://2doc.net/7inzg

Le Monde du 3/03/2010

0 commentaires:

Publier un commentaire